Vous êtes allergique à vos bijoux? Il existe des solutions!

Ce n’est pas mon cas (j’ai de la chance), mais beaucoup de filles font des allergies aux bijoux.

En fait, c’est le nickel qui provoque cette allergie. La plupart du temps elle ne provoque que rougeurs et démangeaisons mais les plus sensibles peuvent aller jusqu’à avoir de l’eczéma voir une infection (en cas d’aggravation).

En principe, la teneur en nickel est très réglementée en Europe et c’est pour cela que quand on est créatrice en France, on arrive à trouver de bons fournisseurs dont les éléments vendus ne posent pas de problème.

Mais il arrive qu’on soit tellement allergique que même une très faible teneur en nickel suffise à nous mettre au supplice!

Si c’est le cas, pas de panique!

D’abord, si les bijoux sont portés par dessus les vêtement, vous n’aurez aucun désagrément. Mais c’est vrai que quand le soleil revient, c’est beaucoup plus compliqué…

Il existe des solutions: d’abord le laiton est par principe anti-allergique, puisqu’il est composé de cuivre et de zinc. D’ailleurs, quand je me suis fait percer les oreilles, ce sont des boutons en laiton qui m’ont été donnés pour la cicatrisation. Donc, déjà, faire attention à choisir du laiton, du fer ou de l’acier (cet alliage est à base de fer et de carbone), et bien sûr de l’argent ou de l’or.

Parfois, cela peut ne pas suffire: il arrive que malgré toutes les précautions prises, certains élément contiennent un peu de nickel (qui sert en fait à les rendre plus brillant).

Alors la solution suprême, le Graal grâce auquel vous pourrez enfin porter tous les bijoux que vous voulez, c’est… le vernis! Un simple vernis incolore, que vous appliquez sur le dos des éléments en contact avec votre peau, et vous voilà isolée des rougeurs et des démangeaisons!

Et je découvre, en faisant mes recherches pour cet article, qu’il existe même un vernis spécialement étudié pour cela: Isoclip, vendu en parapharmacie et sur internet. Comme pour nos ongles, il faut bien sûr le renouveler quand il commence à s’écailler.

 

Et vous, quels sont vos expériences? Avez-vous des questions à me poser? Racontez-moi en commentaire!

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

On adorerait toutes avoir un coffre à bijoux comme celui-là!

Petite découverte amusante aujourd’hui, un coffre à bijoux de 1867, fabriqué en France par Charles-Guillaume Diehl. On se passionne pour la Grèce Antique à cette époque et bien sûr, l’inspiration s’en ressent! Griffons, médailles portrait, marqueterie représentant des ruines de temple, tout est fait pour nous ramener dans une antiquité grecque imaginaire et fantasmée…

 

Ce meuble a été présenté à l’Exposition Universelle de 1867 à Paris, dont il a été considéré comme une pièce maîtresse. Un critique écrivit même que le meuble était orné de joyaux comparable à ceux qu’il était censé abriter!

Je vois très bien ce petit meuble dans ma chambre, en face de mon lit 😀

Pas vous?!

N’hésitez pas à commenter!

Et si vous avez des boites à bijoux à remplir, venez faire un petit tour dans les collections Elinora Bijoux! Ce sont les soldes, c’est le moment de se faire plaisir avec des réductions jusqu’à -35%!! Des bijoux à personnaliser dans Mes B.O. Perso (attention pas de soldes sur cette ligne-là), des bijoux pour tous les jours dans Les Essentiels, des bijoux de jour qui se font atouts du soir dans Daily Chic et des bijoux ethniques dans Un Côté Ethnique! Sans oublier étoles, ceintures et sacs!

Publié dans Bijoux et Joaillerie | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

L’affaire du Collier de La Reine

La semaine dernière, je vous ai montré sur ma page Facebook une somptueuse paire de pendants d’oreille mettant en valeur deux des plus gros diamants du monde, taillés en forme de poire. Ils sont mis en vente chez Christie’s par la maison Boehmer et Bassenge.

Par un curieux hasard, il se trouve que c’est la même maison de joaillerie qui créa le célèbre collier qui fait l’objet de l’Affaire du collier de la reine.

Vous avez tous entendu parler de cette histoire, mais savez-vous vraiment ce qu’il s’est passé? Venez, je vous emmène au XVIII ème siècle!

P.S. Une petite surprise vous attend en bas de l’article 🙂 Bonne lecture!

Le collier

Boehmer est d’origine suisse, tandis que Bassange est français. Ce dernier est le gendre du premier. Ils travaillent tous deux à Paris, sont fournisseurs attitrés de la cour et reçoivent du roi Louis XV une commande fastueuse en 1772: un collier de diamants pesant 2840 carats. Le roi aimerait l’offrir à sa favorite, Madame du Barry, qui a succédé à Madame de Pompadour.

Reconstitution du collier de la reine, ©château de Versailles.

Reconstitution du collier de la reine, ©Château de Versailles.

Pour constituer un tel collier, les deux joailliers passent plusieurs années à rassembler les pierres. Mais pas de chance pour nos deux entrepreneurs, Louis XV, âgé de 64 ans, est atteint de variole et meurt quelques jours plus tard (en 1774). La commande est donc annulée.

Boehmer et Bassenge tentent de vendre leur collier dans plusieurs cours d’Europe mais rentrent bredouille à Paris.

En 1778, ils proposent le collier au roi Louis XVI pour Marie-Antoinette mais celle-ci refuse: elle possède déjà des diamants qui viennent de sa famille et n’en veut pas d’autre. Il est probable aussi que sa fierté toute germanique lui fasse dédaigner un bijou conçu à l’origine pour une femme qu’elle détestait.

Et c’est ce refus qui sera à l’origine de toute l’affaire.

Les protagonistes

Avant de me lancer dans ce récit, je vais vous en présenter les principaux personnages.

Le cardinal de Rohan

Un portrait du cardinal de Rohan.

Un portrait du cardinal de Rohan.

Grand homme d’Etat, intelligent et lettré mais aux moeurs dissolues, il choque terriblement l’impératrice d’Autriche Marie-Thérèse, mère de Marie-Antoinette, par son comportement de débauché (alors qu’il est homme d’Eglise). Elle le hait aussi pour une autre raison: il a avertit le roi Louis XV, dans une lettre pleine d’ironie, que l’impératrice préparait le démantèlement de la Pologne. La lettre fut lue publiquement par Madame du Barry et l’impératrice fut ridiculisée. Par fidélité à sa mère, et sur ses conseils, Marie-Antoinette perpétue cette haine pour le cardinal, ce dont il est désolé. Il cherche à se réconcilier avec elle mais sans succès.

Jeanne de Valois Saint-Rémy, comtesse de La Motte

Jeanne de Valois-Saint Rémy, devenue comtesse de La Motte par son mariage avec Nicolas de La Motte.

Jeanne de Valois-Saint Rémy, devenue comtesse de La Motte par son mariage avec Nicolas de La Motte.

Son histoire est des plus étranges. Elle descend en ligne directe du roi Henri II et de sa maîtresse Nicole de Savigny. Les Saint-Rémy sont tombés dans la misère et la déchéance. Le père de Jeanne est soldat mais vit de rapines et de braconne, et on dit que sa mère se prostitue. Jeanne elle-même est envoyée mendier dans les rues. Une dame fit vérifier ses origines et aida la famille à se tirer quelque peu d’affaire en leur faisant obtenir une pension et en pourvoyant à l’éducation des enfants.

Nicolas de La Motte

Nicolas de La Motte

Nicolas de La Motte

Il est le mari et le complice de Jeanne, malgré l’échec de leur mariage. C’est par lui qu’elle fait la connaissance de Marc Rétaux de Villette.

Marc Rétaux de Villette

Marc Rétaux de Villette

Marc Rétaux de Villette

Faussaire et aventurier, il devient l’amant de Jeanne et prend part à l’intrigue. D’une foncière malhonnêteté, il fournit des prostituées à un lupanar et fait du chantage sur ses clients. Il acquiert son talent de faussaire à cette époque, en contrefaisant des lettres de change. Il est l’ami de Nicolas de la Motte, le mari de Jeanne, et celle-ci le prend comme amant.

Nicole Leguay

Une prostituée qui a bâtit sa réputation sur sa ressemblance avec marie-Antoinette.

Voilà, vous connaissez tous les personnages.

Jeanne, qui se fait appeler comtesse de la Motte-Valois, parvient à se mêler à la cour et entend parler de l’hostilité que voue la reine Marie-Antoinette au cardinal de Rohan. Elle comprend qu’elle peut utiliser ce fait à son avantage et bientôt, elle convainc le cardinal qu’elle est devenue une amie intime de la reine. Elle persuade son amant Rétaux de Villette de créer une fausse correspondance entre elle-même et Marie-Antoinette. Rétaux de Villette signe toutes les lettres « Marie-Antoinette de France », grave erreur, car Marie-Antoinette, qui n’était pas de France, n’aurait jamais signé que « de Lorraine » ou « d’Autriche », et de toute façon, en tant que reine, ne signait que de son prénom… Jeanne fait espérer au cardinal un retour en grâce et en profite pour lui soutirer de l’argent. Elle repousse sans cesse les rendez-vous en vue d’une réconciliation.

Vers 1784, elle entend parler du fameux collier de diamants que la reine a refusé. Et elle décide de posséder elle-même ce bijou. Elle persuade donc le cardinal que le retour en grâce tant espéré est enfin arrivé et lui confirme un rendez-vous dans les jardins de Versailles à 11h du soir.

Il est vrai que, d’après Madame Campan, la reine avait l’habitude d’aller se promener quelques fois le soir dans les jardins … Je me demande tout de même ce qu’a pu penser le cardinal d’un tel secret pour un rendez-vous de réconciliation… Mais probablement trop heureux pour se soucier de la vraisemblance, il se précipite.

Le Bosquet de la Reine, nommé Bosquet de Vénus du temps de Marie-Antoinette. C'est là que Jeanne de La Motte-valois organisa le rendez-vous entre Rohan et la fausse reine. Il n'y avait pas de statue de vénus. Les arbres qu'on y trouve sont des essences introduites en France à son époque et constituent l'intérêt du bosquet.

Le Bosquet de la Reine, nommé Bosquet de Vénus du temps de Marie-Antoinette. C’est là que Jeanne de La Motte-Valois organisa le rendez-vous entre Rohan et la fausse reine. Il n’y avait pas de statue de vénus. Les arbres qu’on y trouve sont des essences introduites en France à son époque et constituent l’intérêt du bosquet.

Préalablement, Jeanne a convaincu Nicole Leguay de l’aider à jouer un tour « à un ami », moyennant la somme de 15 000 livres, et la fait venir au rendez-vous. Elle soigne les détails: Nicole porte une robe copiée sur celle d’un tableau de la reine par Elisabeth Vigée-Lebrun, et un voile de gaze noire (Selon Madame Campan, la Leguay était plutôt en déshabillé du soir, ce qui rendrait la scène encore plus étonnante et qui explique encore moins comment le cardinal a pu s’y laisser prendre). Rétaux de Villette est déguisé en laquais de la reine. Nicole s’approche du cardinal et lui dit en lui donnant une rose: « Vous savez ce que cela signifie. Vous pouvez compter que le passé sera oublié ». Jeanne s’avise d’un expédient pour abréger l’entretien et le lendemain le cardinal reçoit une lettre « de la reine », disant qu’elle regrette que leur rencontre ait été écourtée. Le cardinal ne se tient plus de joie et devient encore plus parfaitement la dupe de la comtesse de la Motte.

Jeanne va à présent rencontrer les deux joailliers et prétend qu’elle va convaincre la reine d’acheter le bijou. Elle fait envoyer au cardinal une nouvelle lettre « de la reine », lui expliquant qu’elle regrette finalement d’avoir refusé le collier, mais qu’elle ne peut pas l’acquérir ouvertement et lui confie cette tâche.

Cette fois-ci le cardinal s’est un peu méfié, et il a fallut l’intervention de Cagliostro pour le convaincre. Joseph Balsamo, qui par la suite s’est fait appelé comte de Cagliostro, est un aventurier qui a énormément voyagé, notamment en Orient. Il fait sa profession de l’ésotérisme et d’une sorcellerie de pacotille et il dupe tous ceux qu’il peut. Vers 1780, il se rend en France et devient le protégé du cardinal. Il devient ami et complice des La Motte et déclare au cardinal de Rohan, par la voix d’un faux oracle, que s’il accepte de s’occuper de cette transaction, il en résultera de grandes gloires pour lui. Les flatteries n’engagent que ceux qui les écoutent, c’est connu… Le cardinal n’hésite plus et conclu l’affaire; le collier doit être payé en plusieurs fois. Puis il apporte le collier à un soi-disant valet de chambre de la reine: c’est Rétaux de Villette qui s’est de nouveau déguisé.

Joseph Balsamo, comte de Cagliostro et faux sorcier, vrai brigand...

Joseph Balsamo, comte de Cagliostro et faux sorcier, vrai brigand…

Les trois complices démontent le collier – en l’abîmant – et tentent de vendre les pierres.

Et c’est à partir de là que la supercherie sera découverte.

On l’a dit, Boehmer et Bassenge ont passé plusieurs années à rassembler les diamants, et ils sont d’une qualité exceptionnelle. Mais pressés par le temps, les trois malfaiteurs négocient leurs pierres à si bas prix que leurs acheteurs commencent à se méfier et à soupçonner que tous ces somptueux diamants n’ont peut-être pas une origine très honnête. Mais l’affaire a été si bien menée qu’aucun vol n’est signalé et les trois complices s’en sortent cette fois-ci.

Pendant ce temps, le cardinal et les joailliers sont bien étonnés de ne pas voir la reine porter le collier. Jeanne leur fait croire qu’elle ne le porte pas par manque de grande occasion. Elle leur demande de dire que le collier a été vendu au sultan de Constantinople, si on leur en parle. Et à propos de l’échéance qui approche, elle prétend que la reine a du mal à trouver les 400 000 livres du premier paiement qu’elle doit aux joailliers.

C’est Boehmer qui fera découvrir toute l’affaire: on comprend bien que, dépossédé du collier pour lequel il s’est gravement endetté mais attendant toujours d’en recevoir le prix, il se soit inquiété… Il rencontre donc Madame Campan, la fidèle amie et femme de chambre de la reine et lui parle du collier. La dame tombe des nues, elle était présente lorsque la reine a refusé le collier sept ans plus tôt (et par ailleurs, elle est dans les affaires les plus intimes de la reine et sait donc très bien que la reine ne possède pas ce collier). Elle va rendre compte de l’affaire à Marie-Antoinette, qui bien sûr n’y comprend rien non plus. Elle charge le baron de Breteuil d’enquêter.

La première échéance de paiement devait tomber le 1er août. Le 14 août, toute l’affaire est portée au grand jour et le scandale éclate. Entre-temps, la Valois a tenté d’effrayer le cardinal pour le forcer à payer lui-même le collier et étouffer le scandale, mais il est déjà trop tard… Nous sommes en 1785.

L’histoire ne s’arrête pas là. Le cardinal de Rohan, sommé de s’expliquer devant le roi sur le dossier constitué contre lui, comprend enfin à quel point il a été trompé par la comtesse de la Motte. Il est tellement stupéfait qu’il ne parvient pas à répondre et le roi lui prête son bureau pour qu’il écrive ce qu’il a à dire. Mari-Antoinette, furieuse, commet une erreur funeste en demandant son embastillement: le nom des Rohan est tenu en grande estime, c’est une famille dont beaucoup de membres se sont illustrés dans l’histoire de France et la reine doit essuyer la froideur de la cour et la gêne de ses amies à la suite de cette arrestation.

Les autres escrocs sont arrêtés à leur tour et le procès commence en mai 1786.

Louis XVI a laissé au cardinal le choix d’être jugé à huis clos ou devant le parlement. Mal lui en prit: le cardinal choisit de se défendre publiquement, choix probablement calculé car le parlement est en fronde permanente contre la royauté.

Le cardinal de Rohan est, forcément, reconnu innocent du vol du collier. Par contre, il reste le crime de lèse-majesté: comment a-t-il pu croire que la reine consentait à des rendez-vous secrets dans le parc, ou à lui confier une transaction telle que celle du collier alors qu’elle ne lui adressait pas la parole depuis dix ans?! Il sera acquitté par le parlement.

Mais c’est surtout Marie-Antoinette, qui est pourtant totalement étrangère à toute cette affaire, qui va en subir les conséquences. En fait, elle prend l’acquittement du cardinal comme un camouflet du Parlement envers elle, et en demande l’exil à Louis XVI. Son image, déjà considérablement dégradée auprès du public par de fausses rumeurs (les ragots de la cour sont dévastateurs), va devenir totalement négative suite à l’arrestation du cardinal. Dans l’opinion publique, elle est considérée comme coupable et des pamphlets sont édités contre elle, l’accusant d’avoir une liaison avec le cardinal (qu’elle détestait) et que ce dernier lui offrait des diamants en remerciement de ses amours… Par ailleurs, le scandale est tel que c’est la cour toute entière qui sera discréditée.

Le cardinal survécut à la révolution mais s’étant porté caution du paiement, c’est lui et ses descendants qui payèrent les joailliers et leurs descendants, pendant près d’un siècle (le dernier versement fut déposé en 1881).

La comtesse de la Motte, dont la culpabilité sera facilement prouvée, sera marquée au fer rouge (littéralement: elle recevra deux « V » pour « voleuse »), et emprisonnée à perpétuité à la Salpêtrière. Elle s’enfuit et s’installe à Londres. Son mari est condamné aux galères par contumace (c’est à dire que le coupable est absent du procès et donc considéré en fuite) et se cache à Londres également, où il bénéficie d’un droit d’asile. Son amant, Rétaux de Villette, est condamné au bannissement, mais il a pris les devant et s’est installé en Suisse.

Et voilà comment l’avarice et l’esprit d’intrigue d’une femme, Jeanne de Valois Saint-Rémy, sortie de nulle part, furent l’un des catalyseurs de la révolution…

 

Et vous, que connaissiez-vous de cette histoire? Que vous inspire-t-elle? A vos claviers, postez vos commentaires ci-dessous!

NB: je n’ai aucune prétention d’historienne, je vous livre le fruit de mes recherches…
Rendez-vous sur www.elinorabijoux.com pour profiter de votre bon d'achat :-)

Rendez-vous sur www.elinorabijoux.com pour profiter de votre bon d’achat 🙂

Publié dans Divers | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Bijoux Fantaisie: Comment les Conserver

Bonjour les accrocs aux bijoux!

Les bijoux fantaisie ont besoin d’entretien pour garder leur beauté.

image nettoyer ses bijoux - entretenir ses bijoux fantaisie

Au-delà des pratiques habituelles (ranger le bijou dans son écrin ou son sachet après l’avoir porter, l’essuyer pour enlever les traces de sueur ou autre…), je vous fais part de ma propre expérience.

  • Pour le laiton galvanisé (métal principalement utilisé dans les créations Mes B.O. Perso):

La galvanisation est une technique qui permet de faire solidement adhérer une couleur, doré, argenté ou bronze, à un métal de base (généralement du laiton, qui ne provoque aucune allergie).

Cependant, en particulier sur les galvanisations argentées, une couche de saleté peut se former et ternir le métal.

Il suffit de s’armer d’une brosse à dent usagée et d’un peu de dentifrice, de frotter doucement la partie métallique jusqu’à ce qu’on retrouve la couleur initiale. Ensuite, séchez bien le bijou (sans source de chaleur qui pourrait abîmer certains éléments non métalliques) et rangez-le dans son écrin.

 

  • Pour les pierres et les perles

Les pierres: Les améthystes craignent les expositions prolongées au soleil. Elles se ternissent et deviennent légèrement grises (j’ai lu vert sur certains forums mais il y a dans ma famille une améthyste, en pendentif, qui a été portée littéralement tous les jours pendant 30 ans et qui a finit grise). A part les produits chimiques, la plupart des pierres n’ont peur de rien! Vous pouvez les porter tous les jours sans problème.

Des cristaux d'améthyste.

Des cristaux d’améthyste.

Les perles d’eau douce: elles détestent les produits chimiques: attention donc en faisant la vaisselle ou le ménage de ne pas les éclabousser. Ne les portez pas à la piscine, le chlore les rend ternes de façon irrattrapable. Si les perles doivent toucher votre peau, attendez 10 minutes après avoir mis vos produits de beauté et parfums pour porter vos bijoux.

Par contre, les perles adorent l’eau et la lumière! Rappelez-vous que ces gemmes proviennent d’un coquillage et que l’eau (y compris salée) est leur élément naturel. D’ailleurs, elles en contiennent 4%. Vous pouvez donc les porter toute l’année, à la plage, où vous voulez! Si vous avez tendance à transpirer, pensez simplement à les essuyer avant de les ranger.

  • Pour les plumes

Dans la collection de boucles d’oreille personnalisables Mes B.O. Perso, il y a deux modèles avec des plumes, Prague et Pékin.

Ce sont des plumes naturelles (teintées pour Prague), elles n’ont pas besoin d’entretien particulier. Elles ont déjà été lavées avant d’être mises en vente. Elles ne craignent pas l’eau, il suffit de les laisser sécher à plat si elles se mouillent. Si les barbes s’écartent un peu, vous pouvez simplement les lisser avec les doigts et si cela ne suffit pas, mouillez-les légèrement (pas la partie duveteuse des plumes de Pékin) et lissez-les. Évitez les produits chimiques (javel…) qui pourraient les décolorer.

Prague en doré et lilas

Prague en doré et lilas

  • Pour la nacre

La nacre peut se casser en tombant, mais c’est à peu près la seule chose à laquelle faire attention. Comme les perles, qui en sont constituées, il faut simplement ne pas l’exposer aux produits chimiques. Elle aime l’eau, la lumière et l’humidité de votre peau.

 

Et voilà, c’est simple de protéger son bijou fantaisie!

Et vous, quelles sont vos astuces? Partagez-les en commentaires, je serai ravie de les ajouter à cet article par la suite!

 

A bientôt!

Publié dans Divers | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Comment est Né la Marque Mes B.O. Perso, les premières Boucles d’Oreille Personnalisables

Cela faisait un moment que j’y pensais, et ça y est, c’est fait! Maintenant, sur Einora Bijoux, en plus de mes trois sélections Les Essentiels, Daily Chic et Un côté Ethnique, découvrez Mes B.O. Perso, mes boucles d’oreille faites main, aux couleurs personnalisables grâce à une application ludique et intuitive. clic!

boucles d'oreille chandelier à personnaliser

Mais au fait, comment l’idée m’est-elle venue? Suspens…

L’an dernier, je suis tombée sur une paire de boucles d’oreille ravissante, exactement le genre que j’adore porter! Mais elles étaient bleues. Je ne porte pas de bleu! Pourquoi n’existaient-t-elles pas en rose, ou bronze ou bref, d’une couleur que j’aime?!?

Bref, grosse frustration.

Et là, TILT!

ampoule-de-dessin-anim-17648518

Il faut que nous puissions choisir nous-même les couleurs de nos bijoux!

Du coup, j’ai décidé de créer une première collection de 18 boucles d’oreille dont vous pouvez choisir les couleurs. Mais il fallait aussi que ce soit intuitif, rapide et amusant.

Et 9 mois plus tard (les projets, c’est comme les bébés), les voici!

Un encart à droite de la photo produit vous permet de cliquer sur chaque option désirée, en commençant par le fermoir, et vous voyez le bijou se former au fur et à mesure.

sans-titre

Pour commencer à personnaliser vos boucles d’oreille, c’est par ici: Mes B.O. Perso

Chaque paire est fabriquée au moment de la commande, il s’écoule en moyenne 5 à 8 jours ouvrés entre votre commande et l’expédition; la livraison prend entre 1 et 3 jours (par lettre suivie). Donc veillez à vous y prendre à l’avance si vous avez besoin d’un bijou pour un événement particulier!

Les prochains bijoux à personnaliser seront mis en ligne courant novembre (si j’arrive à tout faire), restez aux aguets! Ce seront principalement colliers et bracelets.
Et pour découvrir les boucles d’oreille portées par mes deux supers mannequins, c’est juste en-dessous sur le diaporama!

 

Vous avez des remarques, des questions, des suggestions? Faites-m’en part dans les commentaires!

Publié dans Divers | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Des Boucles d’Oreilles Pour Le Nouvel An

Irez-vous danser jeudi soir? Irez-vous dîner entre amis ou faire une soirée jeux? Chez ELINORA, en tout cas, on a les boucles d’oreilles qu’il vous faut pour le réveillon du 31 décembre (et les jours suivants)!

Pour la voir d’un seul regard: Collection Nouvel An

Ce modèle est montable sur clips, sur simple demande lors de votre commande! Pour commander cliquer sur l’image!

Elégantes et adaptables à toutes les occasions…
(Pour commander cliquer sur l’image)

… Tout comme la version bleue!
(Pour commander cliquer sur l’image)

Rond, carré ou oval, ces boucles d’oreilles flatteront n’importe quel visage.
(Pour commander cliquer sur l’image)

 

Ce modèle est montable sur clips, sur simple demande lors de votre commande! (Pour commander cliquer sur l’image)

Ce modèle de créoles revisitées se monte sur clips! (Pour commander cliquer sur l’image)

Publié dans Divers | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Oscar de la Renta (1932-2014)

Oscar de la Renta chez lui à Saint-Domingue, 1986.

Oscar de la Renta chez lui à Saint-Domingue, 1986.

Le monde de la mode a eu la tristesse aujourd’hui d’apprendre la mort du grand créateur Oscar de la Renta, des suites d’un cancer. Tout dernièrement, il avait signé la robe de mariée d’Amal Clooney. Et il avait lui-même présenté sa dernière collection.

D’origine dominicaine, il s’installe en Espagne à l’âge de 18 ans pour étudier la peinture, mais se dirige rapidement vers la mode et devient l’élève de Balenciaga. Puis, c’est Antonio Castillo qu’il assiste chez Lanvin à Paris.

En 1963, il travaille pour Elisabeth Arden et lance sa propre marque deux ans plus tard.

Son style est romantique et coloré, ce qui lui attirera les faveurs des Premières Dames, dont Jacqueline Kennedy, mais aussi celles de femmes venant du monde du show-business, comme Oprah Winfrey et Sarah Jessica Parker.

Il a été designer pour Balmain dans les années 1990, et s’est également lancé dans la parfumerie: « Le parfum est une robe invisible qui laisse une trace immatérielle, tenace, magique », dira-t-il à l’Officiel Paris en 1984.

Il s’exprime ainsi sur son idée de la femme: « J’aime les femmes qui ont une tête, pas seule- ment un visage. Qui sont vitales, actives, qui ont un corps et une âme. Je n’aime pas les gens inutiles qui ne contribuent pas à leur vie. J’aime la dynamique optimiste de ceux qui se prennent en charge, qui contribuent à la vie. »

Et sur les vêtement: « Le vêtement doit être en retrait, ne doit pas être en conflit avec le caractère de celui qui le porte. Entre le vêtement et la personnalité, il doit y avoir accord. Un look ne doit pas choquer, on doit reconnaître une personne par la signature d’un créateur ». (l’Officiel Paris, 1984).

Il aimait le luxe et l’élégance, et il s’en entourait. Il était passionné par le XVIIIe et le XIXe siècle, l’une de ses maisons était décorée dans le style Napoléon III, et il collectionnait les tableaux des peintres orientalistes. Philanthrope aussi bien qu’amateur d’art, il a fondé un orphelinat dans son pays natal, et a adopté un bébé trouvé après avoir été veuf de sa première épouse. Il faisait parti des plus grands et laisse un immense héritage à la mode, mot qu’il détestait employer!

Pour Balmain, 1993.

Pour Balmain, 1993.

Toujours pour Balmain, 1993.

Toujours pour Balmain, 1993.

1997. satin de velours imprimé, zibeline.

1997. satin de velours imprimé, zibeline.

Publié dans Créateurs de Mode | Marqué avec | Laisser un commentaire

Sophia Loren

Sophia Loren fête ses 80 ans ce mois-ci! On ne présente plus l’immense actrice italienne, à la vie digne d’un conte de fée: elle a une enfance pauvre et difficile, puis elle est remarquée dans le monde du spectacle. Assez peu remarquée au début, les photographes écrivent très gracieusement « Elle a le visage trop petit, la bouche trop grande, le nez trop long ». Eh bien, ils le verront longtemps, ce visage! Elle ne correspond peut-être pas aux canons de l’époque, mais en réalité, elle est d’une beauté explosive, ce dont le public se rendra compte très vite: à 17 ans seulement, elle est deuxième du concours de beauté Miss Italie, mais impressionné par sa grâce et sa sensualité, le jury créé pour elle le titre de Miss Élégance. Elle noue enfin avec le succès lors du film L’Or de Naples en 1954, à l’âge de 20 ans. Une carrière glorieuse s’ouvre alors devant elle, et elle travaille avec les plus grands: le réalisateur Vittorio de Sica, l’acteur Marcello Mastroianni… et aussi le producteur Carlo Ponti, qui deviendra son mari en 1957 et jusqu’à sa mort en 2007. Elle sera de nombreuses fois récompensée au cours de sa carrière, aussi bien en Italie qu’en France, en Allemagne, en Russie et aux Etats-Unis.

Et en 2014, c’est au Mexique qu’elle est célébrée: l’un de ses plus grands admirateurs, l’homme le plus riche du monde, Carlos Slim, lui consacre une exposition dans son musée Soumaya.

LE 8e FESTIVAL DE CANNES 1955 : SOPHIA LOREN

En mode princesse lors du 8e Festival de Cannes en 1955.

LE 8e FESTIVAL DE CANNES 1955 : SOPHIA LOREN

Toujours à Cannes en 1955. J’adore le col de sa robe!

image

1965. Un classique signé Sophia Loren: le chapeau et les lunettes oversize.

image

1976, dans la chambre de la Reine Marie-Antoinette à Versailles.

 

Publié dans Personnalités | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Brigitte Bardot

Brigitte Bardot, icône de mode et de cinéma, ambassadrice des animaux, fêtera ses 80 ans le 28 septembre prochain.

Mannequin, actrice puis militante de la protection des animaux, pour lesquels elle choisit d’abandonner le cinéma dans les années 70, elle a laissé à la mode plusieurs styles inoubliables: le vichy, dont la fameuse robe en vichy rose, la marinière, le bandeau, les bottes et les ballerines, le buste façon Dior avec la taille étroite… Pour vous habiller façon BB c’est très simple, tout les vêtements, tous les styles qu’elle a exploités sont devenus des classiques incontournables!

BRIGITTE BARDOT LOOKBOOK | June 18, 1959 - The Cut

Sa famille fait partie de la grande bourgeoisie parisienne, aussi son entourage est-il souvent constitué de personnalités de la mode, du cinéma et du théâtre. C’est ainsi qu’à seulement 15 ans, elle fait la couverture de Elle, en 1949. BB est remarquée par un réalisateur mais ses parents s’opposent à ce qu’elle fasse carrière dans le cinéma. Elle passe une audition où elle rencontre Roger Vadim, qu’elle épouse deux ans plus tard après avoir lutté contre l’opposition de ses parents.

Au début des années 50, elle enchaîne de petits rôles au cinéma ou au théâtre. En 1956, enfin, à 22 ans, arrive la consécration: Et Dieu… créa la femme, de son mari Roger Vadim, qui reçoit un accueil très froid en France mais qui est un triomphe aux Etats-Unis. Elle devient un symbole de féminité, de grâce et de sensualité. Les succès s’enchaînent, tous les grands acteurs veulent l’avoir pour partenaire. Elle est présentée à la Reine d’Angleterre, la toute jeune Elizabeth II, et rencontre lors de cette présentation son idole Marilyn Monroe, dont elle raconte: « J’aurais voulu être elle, avoir sa personnalité et son caractère ». Inutile de le souhaiter! Cinémonde écrit d’elle: Le sex-appeal, c’est Marlène Dietrich, le glamour, c’est Ava Gardner, le oomph, c’est Jane Russell, le t’ça, c’est Suzy Delair, le pep, c’est Marilyn Monroe, Brigitte Bardot mélange tous ces ingrédients explosifs, y ajoute un zeste de fantaisie personnelle, elle sera le pschitt ». Tout est dit!

En 1962, elle s’intéresse pour la première fois à la cause animale, à propos de la façon dont est abattu le bétail. Les tournages s’enchaînent, plus ou moins pénibles, plus ou moins réussis. Ce qui reste sûr en tout cas, c’est que son image de femme fatale lui rend la vie difficile: la Madrague, la fameuse maison qu’elle a achetée à Saint-Tropez est régulièrement envahie par les paparazzis, lesquels semblent n’avoir décidément aucune notion de ce qu’est la propriété privée, et dont Brigitte Bardot raconte qu’elle les retrouvaient jusque dans ses chaises longues! Ses films la montrant assez immorale, elle est également agressée verbalement et physiquement lors de ses tournages en Suisse et en Italie.

En 1973, elle choisit de quitter le monde du cinéma pour se consacrer pleinement à la cause des animaux. Après les conditions d’abattage en 1962, elle prend fait et cause contre la chasse aux phoques puis contre la consommation de viande de cheval. Elle créé une fondation pour les animaux, puis un refuge pour accueillir les bêtes malades, blessées ou abandonnées. Ses interventions dans la sphère publique, passionnées et véhémentes, ne font pas toujours l’unanimité… Mais cela ne l’empêche pas de continuer, ce qui prouve, s’il est besoin, à quel point sa personnalité et sa volonté sont fortes. Et à bientôt 80 ans, elle ne renonce pas, elle s’est récriée en 2013 contre le sort réservé aux deux éléphantes tuberculeuses du parc de la Tête d’Or à Lyon.

Brigitte Bardot headband

Bandeau et marinière.

Brigitte Bardot and Jacques Charrier

En jupe vichy avec Jacques Charrier, son deuxième mari.

 

Brigitte Bardot and Sacha Distel

Le style de Brigitte Bardot

Les bottes.

 

Publié dans Personnalités | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Haute Joaillerie 2014-2015

Les grandes maisons de joaillerie ont récemment révélé leurs nouvelles collections. Comme d’habitude, les inspirations sont variées et les bijoux magnifiques! Cascades de couleurs, pierres exceptionnelles, formes insolites…, venez admirez un petit florilège.

Il y a trois-cents vingt ans, Charles Perrault écrivait le conte de Peau d’Âne, cette jeune fille que le roi, son père veut absolument épouser suite à une promesse faite à la reine mourante de n’épouser qu’une femme qui serait plus belle et plus vertueuse qu’elle. Il y a quarante quatre ans, Jacques Demy mettait en scène cette histoire avec Catherine Deneuve. Et cette année, Van Cleef & Arpel a participé à la restauration de ce film, qui lui a inspiré une superbe collection.

Une hallucinante émeraude brésilienne est la pierre maîtresse de ce clip Château Enchanté, représentant le château où grandit la princesse.

Collier Robe couleur du temps, l’une des trois robes que doit faire réaliser le roi avant que sa fille fille ne doive se résigner à accepter de l’épouser. Tourmalines paraïba, saphirs et diamants sur or blanc.

©http://atelierscreations-vancleefarpels.tumblr.com/

 

Divers joailliers sont à l’origine de pièce incroyables, comme ces bagues et bracelets. A noter très spécialement, la bague de Wallace Chan.

La bague Vous & Moi d'Alexandre Reza

Alexandre Reza. Bague Vous & Moi avec un magnifique diamant rose et une émeraude, taillés en poire. © Vogue.fr

Le bracelet Pizzo de Buccellati haute joaillerie

Buccellati joue avec les forme sur ce bracelet manchette en or blanc et jaune, saphirs roses et bleus, grenats tsavorites (verts), diamants. © Vogue.fr

La bague Emerald Castle de Wallace Chan haute joaillerie

Bague Emerald Castle de Wallace Chan, avec une émeraude brute, émeraudes, grenats tsavorites, diamants jaunes et blanc. Chose particulière, elle est montée sur du titane. © Vogue.fr

La manchette Apotheosis Acte V de Louis Vuitton Joaillerie

Manchette de Louis Vuitton en or blanc, onyx, diamants, et un gros grenat tsavorite. Le motif du V Vuitton donne un aspect énergique et élégant, voire sportif, à ce superbe bracelet. J’adore!

Cindy Chao, une créatrice joaillière de Taiwan, propose cette magnifique paire d’émeraudes,, totalisant presque 100 carats à elles deux. Elles sont enchassées dans une monture originale en titane (elle aussi!) et diamants.

Maison Cindy Chao Black Label Masterpiece haute joaillerie émeraudes

Maison Cindy Chao.

 

Enfin chez Lalique, qui ouvre un magasin à Paris au 20 rue de la Paix, on découvre ces belles boucles d’oreille inspirées par l’Egypte, dans un style Années folles. Elles sont issues de la collection Soleil de Gaïa, présentée lors des derniers défilés Haute Couture de la semaine de mode parisienne.

Les boucles d'oreilles Soleil de Gaïa de Lalique boutique paris 20 rue de la Paix

Soleil de Gaïa, Lalique. © Vogue.fr

Publié dans Bijoux et Joaillerie | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire